· 

On a copié mon blog : 5 choses à savoir en cas de vol de contenu

Crédit photo: Canva

Il y a quelques jours j’ai reçu en fin de journée un message via Instagram de l’une de mes fidèles lectrices et abonnée.

Elle a été choquée en lisant le blog d’une autre blogueuse, de trouver des écrits similaires aux miens.

Elle a jugé bon de m’en avertir et je l’en remercie.

Je ne m’en serais jamais rendue compte sinon car je ne lis que peu de blogs qui sont dans la même niche que moi et sur le même territoire.

Je n’ai pas envie de me comparer aux autres et surtout je préfère garder mon authenticité sans être influencée par d’autres contenus.

 

J’ai ainsi découvert que non seulement mon article sur le bilan de 2019 avait été copié allègrement mais aussi que la matrice du défi des 10 jours, réalisé sur les réseaux sociaux à la mi-Décembre avait été entièrement reprise et le tout sans aucune référence ni citation.

La signature que j’appose à chaque fin d’article a aussi été copiée jusqu’à la typographie et la police d’écriture.

 

Le comble c’est que cette  ̶v̶o̶l̶e̶u̶s̶e̶  blogueuse est une très bonne connaissance.

Je l’ai invitée lors de mon 1er meet-up en Septembre dernier et j’ai pris plaisir à partager ce moment avec elle et ses enfants.

Lors de mon 2ème meet-up elle était aussi présente mais cette fois en tant que participante avec ses enfants.

 

Quelle audace ! Quelle folie ! Penser que je ne le saurai pas, que je ne le verrai pas !

Penser que nos abonnés respectifs qui pour la plupart nous lisent communément ne le verraient pas...

J’ai pris du temps à l’accepter et il m’a fallu avant tout faire établir le plagiat de plusieurs façons.

Une fois le plagiat avéré, j’ai pris contact avec la blogueuse concernée.

Voici les 3 étapes que j’ai faites :

Vérifier sur un moteur de recherche spécialisé

J’ai utilisé PLAGIUM mais il y en a beaucoup d’autres.

Je l’ai trouvé plus efficace car la plupart proposent de faire une comparaison des écrits, alors que Plagium recherche internet tout entier pour trouver s’il y a des copies du texte renseigné et à quelle hauteur la copie est conforme ou pas.

Il s’avère qu’en rentrant le lien URL de mon billet de blog, Plagium a recherché sur l’internet et confirmé à 18% les similitudes avec son article de blog.

 

Il y a eu aussi 2 autres similitudes à hauteur de 1% bien que je ne pense pas qu’il s’agisse de plagiat dans ces deux cas. (juste d’une suite de mots qui se ressemblent vraiment par le plus grand des hasards.)

Demander à une tierce personne son avis

Une fois cette première étape faite, j’ai aussi sollicité l’intelligence humaine en plus de l’intelligence informatique.

J’ai demandé à l’un de mes partenaires, éditeur de métier de comparer les deux articles. J’ai également sollicité l’aide d’une amie, quant à elle, blogueuse professionnelle.

Les deux ont été catégoriques et d’autant plus choqués de la proximité de nos lectorats respectifs.

Les chances que nos lecteurs soient les mêmes étaient tellement importantes que ç’en est incompréhensible.

 

Contacter le copieur

Dernière étape obligatoire : j’ai contacté la blogueuse concernée.

Je lui ai demandé trois choses : 

  • Pourquoi avoir copié si ouvertement mon contenu ?
  • Pourquoi n’a-t-elle pas jugé bon de me citer s’il elle voulait utiliser mon contenu ?
  • Et de mettre à jour l’article en me citant ou de le supprimer, sous peine de poursuites pénales.

Elle a préféré le supprimer plutôt que de me citer.

Je pense qu’elle voulait simplement faire passer mes écrits pour les siens, mon style pour le sien et qu’ayant été prise sur le fait, elle a préféré fuir.

A ce jour, elle a aussi fui ses réseaux sociaux sans considération pour ses propres abonnés.

 

Cette expérience m’a laissée amère. Vraiment triste.

J’en ai perdu le sommeil pendant quelques jours car je n’arrivais à comprendre comment elle avait pu en arriver là. Une "amitié" brisée pour quelques j’aime, quelques commentaires...

 

Mon conseil aujourd’hui si vous êtes inspiré d’une personne publique, d’un écrivain, d’un blogueur ou d’un quelconque autre CRÉATEUR de contenu :

Citer la personne concernée

Il n’y a aucun mal à être inspiré par quelqu’un. La plupart des créateurs de contenu partage volontiers leurs œuvres, photos ou écrits avec le monde entier car ils aiment donner de leur personne et de leur savoir.

Mais à l’instar des bibliographies qu’on peut voir en fin de thèses ou de recherches, il faut créditer la personne qui vous inspire ou dont vous prenez la référence.

Ça fait plaisir de savoir que du contenu créé par soi aide les autres dans leur vie ou développement personnel ou professionnel.

 

Créer son propre contenu

Mais la meilleure façon reste encore de faire preuve d’originalité et de créer votre propre contenu.

Votre audience n’en sera que plus fidèle car elle trouvera chez vous ce qu’elle ne trouve pas ailleurs. 

Il faut des années pour apprendre à écrire, à bloguer d’une façon qui nous est propre. Parfois, la solution est tout simplement d’être vous-même.

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Ilovecaraibes (vendredi, 17 janvier 2020 01:38)

    Je ne savais pas que l’on pouvait engager des poursuites pénales. C’est bon à savoir. Moi, il y a quelques années une blogueuse a utilisé mes photos IG. Je suis tombé par hasard sur son feed et ai vu mes photos sur le sien!! Je lui ai envoyé un message et évidemment elle m’a bloqué. Je reconnais que cela m’a énervé de voir la mauvaise foi de cette fille. C’est pourquoi maintenant je signe toutes mes photos.

  • #2

    The Caribbean Mompreneur (mardi, 21 janvier 2020 13:27)

    @Ilovecaraibes Je te comprends! Je n'arrive pas à comprendre comment on peut se résoudre à copier le travail de quelqu’un et le faire passer pour le sien.