· 

Déconfinement : comment rester productif après la reprise?

Dans une semaine pile, masqués ou non, gantés ou aux mains hydro-alcoolisées, notre quotidien mis sur pause depuis 9 semaines va progressivement reprendre.

Le 11 mai, le gouvernent a décidé de rouvrir les écoles, les commerces, les bureaux et les lieux de restauration à emporter.

En tant qu’entrepreneure, je ne peux que saluer cette décision car j’imagine très bien la détresse des chefs d’entreprise, des entrepreneurs qui ont des charges et des salaires à payer avec 0 euros qui rentrent en trésorerie.

Bien sûr des aides ont été promises mais combien d’entre elles ont déjà été versées ?

Dans la réalité, les choses sont catastrophiques pour beaucoup et c’est sous silence que bon nombre d’indépendants mettront la clé sous la porte.

 

En que maman, je suis très partagée et franchement déçue car à ce jour, je n'ai reçu aucune information concrète de l'école de mes enfants. J'ai vraiment l'impression qu'ils sont largués...

Je comprends entièrement l’inquiétude des autres mamans qui craignent que leurs enfants n’attrapent le Covid-19 à l’école avec le risque de contaminer leurs parents, leur entourage ou pire leurs grands-parents.

 

Si en tant que blogueuse, je ne peux pas vous être d’un grand secours quant aux décisions que vous prendrez pour vous et le bien-être de votre famille, je peux néanmoins partager mon histoire qui aura le mérite je le souhaite, de vous inspirer et de vous donner quelques pistes pour envisager l’après...

 

L’après... la reprise... le déconfinement. 

Certains en ont peur, d’autres l’attendent avec impatience. Ce qui est sûr c’est qu’il faudra capitaliser sur les bonnes pratiques que nous avons mis en place pendant le confinement et rester les plus productifs possible.

Que ce soit dans nos professions, la nouvelle gestion de nos foyers, les nouvelles habitudes alimentaires que nous avons prises, l’important n’est pas de surenchérir avec le déconfinement mais la constance.

En gros, ça ne sert à rien de courir.

 

Combattre l’hyperproductivité

Si avez créé un nouveau business tant mieux ! Si vous avez repris le sport ou que vous avez réalisé un programme sportif qui vous amènera au prochain marathon de New York (quand Trump voudra bien nous laisser entrer!), cherchez avant tout à pérenniser vos efforts et à utiliser la réouverture des commerces et services pour continuer tranquillement vos projets.

 

Être productif oui, être hyperproductif non, sous peine de s’épuiser rapidement et de retomber dans l’échec des projets avortés.

En tant que stratégiste d’entreprise, je sais que tout projet passe par plusieurs phases et celle du développement est la plus importante.

Au bout de 8 semaines de confinement, très peu de projets seront en phase de pérennité d’où l’importance de poursuivre vos efforts.

 

Organisation, Organisation, Organisation !

Ce qui m’a aidé à tenir pendant le confinement, c’était le sentiment de devoir accomplir quelque chose chaque jour.

Habituellement, je prépare mon planning pour la semaine à venir tous les Dimanches soir ou Lundis matin et je sais quelle direction je dois prendre et ce que j’ai à faire.

 

Mon conjoint et moi sommes tombés malades du coronavirus tout au début du confinement et nous avions besoin de nous reposer.

Pendant les 2 premières semaines, nous avons lutté contre la maladie, alternant entre remèdes traditionnels, plantes médicinales et Doliprane.

Devoir aussi gérer nos 2 enfants en même temps a été une vraie épreuve car ils ont été affectés de moindre mesure : une petite toux pour ma fille et de la fièvre pour mon fils.

 

Côté boulot, j’ai perdu tous mes repères. Je n’avais plus de planning à tenir et tous mes rendez-vous ont été annulés.

Toute la famille se réveillait à 11h00 et se couchait à 2h du matin.

Ça a été difficile mais vivre dans l’instant présent nous a permis de nous reconnecter et de profiter de chaque instant ensemble.

 

Sitôt la période difficile passée, il a fallu que je me remette sur les rails pour que mon foyer continue à tourner.

Mon conjoint a été d’une grande aide et nous avons vite compris qu’il nous faudrait planifier nos journées pour éviter l’ennui et vivre la crise de la meilleure façon possible.

J’ai recommencé à planifier mes journées à partir de la quatrième semaine de confinement.

J’ai remis mon réveil et tout le monde a recommencé à se lever à des heures convenables.

Ça m’a aidé à reprendre le sport, à terminer des projets mis aux oubliettes depuis trop longtemps et surtout de re-devenir productive.

 

Mes quelques conseils pour bien s’organiser post-déconfinement : 

  • Planifier ses journées
  • Éviter la procrastination facile quand on se dit qu’on aura toujours le temps de faire ci ou ça
  • Se réveiller tôt
  • Batchcooker le weekend pour avoir un maximum de temps la semaine
  • Pour celles qui optent pour la reprise des classes en Septembre:
    Continuer à organiser le planning pédagogique des enfants au mieux en optant pour un mix de ressources scolaires et ludiques en ligne.
    Ne cherchez pas forcément à rattraper l'année scolaire avant fin Juin mais plutôt profitez des grandes vacances pour étaler le planning.
    Pensez à réserver des moments de détente et de diversifier l'apprentissage avec des découvertes pédagogiques (dès que possible)
  • Pour celles qui optent pour la reprise des classes le 11 Mai:
    Organisez vos masques de protection pour l'école avec des sets de semainier. Prévoyez 2 semainiers par enfant PAR SEMAINE et changez de masque au moins 1 fois par jour au déjeuner / à la sortie des classes (selon votre planning)

Alterner entre travail en présentiel et télétravail

Le confinement forcé nous a permis de découvrir de nouvelles façons de bosser.

Ce qui pour beaucoup semblait impossible est depuis 8 semaines passé dans la normalité : se connecter sur Zoom pour entrer en réunion à distance ou présenter des livrables par visioconférence, travailler en équipe et suivre les progrès de chacun via Trello ou Google Drive... des petits outils qui sont devenus indispensables.

Ils existent pourtant depuis longtemps et avec la reprise c’est l’occasion de les intégrer complètement à nos routines de travail ainsi que le télétravail.

Le gouvernement a déjà préconisé d’espacer les horaires au bureau afin de réduire au maximum le nombre de salariés en présentiel et dans les lieux clos donc c’est plus que recommandé de continuer à télétravailler pendant encore quelques mois.

 

Aménager son espace de travail à la maison

Ce qui m’amène à ce point : puisque nous allons passer encore plus de temps à travailler de la maison, autant que cet espace de travail soit le plus agréable possible.

Pourquoi ne pas profiter de la réouverture des commerces pour aménager son coin bureau ?

Repeindre une pièce, investir dans un bureau et un fauteuil adéquat...

Acheter le matériel indispensable pour être productif : planner, carnet, papeterie, imprimante (pour les devoirs à la maison, c’est obligatoire !) plantes, meubles de rangement ou encore un nouvel ordinateur.

N’oublions pas qu’avec la continuité pédagogique, avoir un ordinateur pour les enfants est devenu évident.

Pour les familles à revenu modeste, de nombreuses initiatives ont été mises en place par les localités proches : n’hésitez pas à prendre contact avec votre mairie ou votre centre communal d’action sociale.

 

Reprendre un rythme de vie semi-normal

Rien ne reviendra à la normale le 11 mai et pour cause les restaurants et bars seront toujours fermés ainsi que les lieux de divertissement, les rassemblements de plus de 10 personnes et le port du masque sera quasi-obligatoire partout.

Cependant, nous pourrons sortir, nous balader en famille, revoir nos proches en respectant les gestes barrière et pour celles qui le souhaitent rescolariser nos enfants.

Il sera tellement important de soutenir nos commerçants, nos producteurs et de relancer l’économie et pour ça, nous devrons reprendre nos habitudes.

 

Malgré tout, l’essentiel ne sera pas de chercher à tout prix à reprendre une vie "comme avant" mais de s’adapter à nos nouvelles conditions de vie, qui risquent de durer pendant encore de longs mois, soyons franches.

 

Aider les autres

Dans la mesure du possible, apporter son soutien à une association ou rejoindre des actions de solidarité autour de soi peut non seulement aider les autres mais aussi nous aider nous-mêmes.

Ça fait du bien au moral, on se sent utile et surtout on apporte sa contribution à quelque chose qui est bien plus grand que soi : l’intérêt commun.

 

Rester positif

Pour être une grande anxieuse, je peux vous dire qu’il n’y a pas pire que de se projeter trop dans le futur. Ça rend irritable car on ne peut contrôler ce sur quoi on n’a pas de prise et ça rend inquiet car on ne sait pas de quoi demain sera fait.

 

Le mieux à faire après le 11 Mai est de rester positif.

Et pour ça, c’est important de vivre dans le présent et profiter de la chance qu’on a d’être en vie et en bonne santé.

Dans le contexte actuel, il faut faire confiance à son intuition même s’il faut se méfier de la pression des peurs communes et des idées reçues.

Si les mesures de sécurité ne vous semblent pas respectées dans tel ou tel endroit, n’y allez pas sous prétexte que c’est la reprise des activités.

Votre santé et bien-être priment avant tout !

Soyez prudents et prenez soin de vous.

Comment créer du contenu de qualité pour mon entreprise?


Coronavirus: le guide pour les parents actifs

Crédits photos: V.Kancel,Pexels,Pinterest

Écrire commentaire

Commentaires: 0