· 

Perte de poids post-bébé : Update & mes étapes pour réussir un bon ré-équilibrage alimentaire

Coucou les moms ! 

Avez-vous déjà essayé de revoir votre alimentation soit pour perdre du poids, gagner du poids ou tout simplement pour avoir une meilleure hygiène de vie ?

La majorité d’entre nous moi y compris avons déjà fait moult régimes dans nos vies et au final je ne sais pas pour vous mais ce n’est jamais vraiment probant…

 

J’ai commencé mon ré-équilibrage alimentaire en Avril 2018.

Je me suis fixée comme objectif final le mois d’Août 2019, date de mes prochaines grandes vacances en famille.

Donc 16 mois pour perdre 36 kilos avec un poids de départ à 106 kgs, post-bb2.

A la rentrée, donc Septembre, je suis tombée malade.

Le médecin a pris mon poids pour me prescrire des médicaments et là… surprise !

J’étais sensée avoir perdu 11 kilos à peu près. La balance indiquait 89.

17 kilos les moms. Incroyable.

Je n’ai pas pris de pilule. J’ai fait très peu de sport. Je n’ai pas de coach. Je n’ai pas mis de ceinture snapback ventre ou je ne sais quoi.

J’ai juste changé mon alimentation et j’ai beaucoup marché.

J’ai adopté notamment l’adage du roi, prince et mendiant à savoir « petit déjeune comme un roi, déjeune comme un prince et dîne comme un mendiant. »

On a beau dire mais ça fonctionne !

Petit déjeuner: smoothie consistant aux fruits rouges/banane & madeleines sans gluten

Alors comment j’ai fait pour passer ce premier palier de perte de poids ?

 

Je ne suis pas pressée

J’ai pris conscience qu’un ré-équilibrage alimentaire prend plus de temps qu’un régime. C’est normal il est moins privatif qu’un régime drastique.
Il n’intervient pas du jour au lendemain et c’est au fur à mesure qu’on avance en fonction de ses envies et de ses objectifs.
Pour moi, il était hors de question de ne pas manger au McDo ou de me torturer pour avoir mangé un muffin myrtilles (mes préférés 😋) donc je suis partie avec l’idée de me faire plaisir avant tout mais en gardant le cap sur mon but final.
C’est aussi pour ça que je me laisse le temps de mincir : 18 mois plutôt que 3 ou 6 mois parce que je me laisse le temps de vivre et de stabiliser mon poids en même temps.

Encas à la maison: une petite barquette de fraises

Déjeuner: salade champêtre avocat & lamelles de truite fumée

Opérer un changement naturel et bon pour la santé

 

 

Ca veut dire pas de coupe-faim ni pilule. C’est mon choix mais il peut en être autrement pour une autre.
J’ai testé un remède naturel dans le passé : les gélules de maté, à base de plantes et ça fonctionne très bien surtout pour avoir un bon transit.
Pour cette fois ci par contre, j’ai voulu à l’instar de mes nouvelles tendances alimentaires un processus encore plus simple donc sans complément alimentaire.
Ca ne veut pas dire que pour le 2ème palier, ce sera pareil ! Le bon point quand vous ré-équilibrez votre alimentation c’est qu’il n’y a aucun diktat. Vous faites comme vous le sentez !
Par contre, ce sera toujours 0 coupe-faim ou médicament parce que le but aussi c’est d’avoir une meilleure santé donc 0 substance chimique dans mon corps.

Encas on the go: granola & fromage blanc

Se fixer des objectifs réalistes et adaptés à votre mode de vie

J’ai du mal à manger à horaire fixe avec mes activités d’entrepreneure donc il fallait aussi que je trouve un compromis pour me permettre de manger mieux et bon à toute heure.
Prendre un menu au Macdo n’était plus une option donc j’ai fait un repérage.
J’ai repéré en Guadeloupe et à Paris des restaurants ou enseignes rapides "healthy" à divers endroits (arrondissements ou communes) et en fonction de là où je me trouve je sais que j’ai un "point de chute" pas trop loin.
Anticiper sur où je peux manger m’a enlevé la crainte de devoir manger ce que je trouve sur mon chemin.

 

Essayer quelque chose de nouveau ! Changer de ses habitudes de toujours

Et c’est en ça qu’à résidé pour ma part le plus gros changement et qui je pense y est pour beaucoup.
Il y a 3 mois j’ai arrêté la viande.
J’avais déjà consulté beaucoup de blogs sur le veganisme ou sur les régimes les plus adaptés aux femmes souffrant d’endométriose : régime alcalin, sans lactose car inflammatoire, etc.
J’ai décidé d’essayer.
Pendant tout l’été je me suis habituée à manger du poisson, des crustacés, des légumes comme accompagnement.
En plus de me sentir plus légère côté digestion, j’ai l’impression que cela a beaucoup agi sur mon endométriose. J’ai moins de douleurs et c’est ce facteur très important qui m’a incité à continuer.
Depuis la rentrée, j’ai réintroduit le poulet (max. 1 fois par semaine) car en Guadeloupe les alternatives vegan/veggie/poisson sont malheureusement beaucoup plus rares dans la restauration rapide qu’à Paris. Sous peine de ne pas pouvoir manger en société, il a fallu que je fasse ce compromis là.

 

 

Mais dans l’ensemble, je ne regrette pas d’être allée où je ne m’étais jamais aventurée avant. 

Dîner chez Pizzebio, restaurant pesco-végétarien-végétalien à Paris

Accompagner le ré-équilibrage d’une activité physique minimale

Pour moi, c'était au moins 30 minutes de marche par jour.

Honnêtement, j’ai difficilement fait autre chose ou un quelconque sport cet été. Mais j’ai beaucoup marché donc j’imagine que sans m’en rendre compte j’ai eu mon quota journalier d’exercice mais à faible intensité.

 

Il me reste aujourd’hui 19 kilos à perdre. Je suis donc quasiment à mi chemin.

Sans fausse modestie, je suis quand même très fière de moi.

C’est un réel plaisir de pouvoir reporter mes vêtements d’avant grossesse, même si je ne peux pas encore reporter mes belles robes d’avant traitement hormonal.

J’ai encore 9 mois devant moi et toute l’énergie du monde puisque je n’ai pas encore vraiment transpiré jusque ici 😆

On fait le point dans quelques mois mes amours ? D’ici là je vous fais des bisous.
N’hésitez pas à partager avec moi vos conseils #régime et #diététique et à me laisser un petit commentaire !

Crédit photos: Pexels & Kancel Vanessa

Écrire commentaire

Commentaires: 0